genevieve Laurenceau.jpg

©Stephane Remael

GENEVIÈVE LAURENCEAU

VIOLON

Capsuleimg - copie.png
580b57fcd9996e24bc43c4fa.png

Geneviève Laurenceau est considérée comme l’une des plus brillantes représentantes du violon français.

Elle se produit régulièrement en soliste sous la direction de chefs tels que Michel Plasson, Tugan Sokhiev, Christian Arming ou Walter Weller, dans des lieux aussi prestigieux que la Philharmonie de Paris, le Palais des beaux-arts de Bruxelles ou le Théâtre Colòn de Bueno Aires…

Aimant la scène, le partage, croyant profondément aux valeurs essentielles de l’art, de la culture et de la musique, Geneviève est passionnée par les rencontres : c'est ainsi qu'est né son dernier spectacle «le sacre des oiseaux », imaginé avec les chanteurs d’oiseaux Johnny Rasse et Jean Boucault.

Dans cette même optique de transmission, Geneviève est chargée des masterclasses de violon à l’ « Académie musicale Philippe Jaroussky » depuis sa fondation en 2017, à Boulogne Billancourt.

Éclectique et intensément créative, Geneviève imagine "La symphonie des oiseaux" avec les Chanteurs d’oiseaux Jean Boucault et Johnny Rasse, rejoints par la pianiste Lidija Bizjak. En témoigne également son spectacle avec le philosophe Raphaël Enthoven, "À l'ombre des Lumières", un concert-lecture à deux voix autour de la pensée des lumières. 

Geneviève Laurenceau est directrice artistique du Festival de Musique d’Obernai, fondé sous son impulsion en 2009. 
Elle joue le violon "Sheherazade" de Charles Coquet.

"Geneviève Laurenceau est une artiste attachante à plus d’un  titre : virtuose confirmée, elle sait aussi échapper à la « performance » pour épanouir une pure mélodie, parce qu'elle pense la musique...  Le résultat est un jeu qui touche au cœur, par la beauté du son, ce chemin sur lequel Geneviève Laurenceau attire son auditeur, et qui satisfait l’imagination en offrant cette voix intérieure d’où jaillit une lumière comme si elle tutoyait le ciel. C’est sans doute pour cela qu’elle aime parler aux oiseaux." 
- Alain Duault -          

                                                                                                                                          

"Elégance, sensualité et fantaisie, tels sont les mots qui viennent à l’esprit pour décrire l’art de Geneviève Laurenceau, une musicienne dont on apprécie tant également la curiosité et le sens du partage… autant de valeurs qu’elle saura sans doute transmettre à travers son nouvel engagement au sein de l’Académie de Philippe Jaroussky"
- Laure Mézan -

"Sans œillère et sans préférence, abordant un répertoire éclectique, elle est toujours à l’affût des auteurs de son temps qui, de Philippe Hersant, ou Karol Beffa, à Benjamin Attahir, composent volontiers pour elle."                             
- Vincent Josse -

« Le Concerto pour violon « 1001 Nuits au harem » op. 25 de Fazil Say (né en 1970), ouvrage haut en couleur créé en 2007, bénéficie de la prestation subtile et racée de Geneviève Laurenceau, dont le jeu vibrant parvient à fédérer quatre mouvements d'apparence improvisée ; un véritable appel à l'imaginaire alternant danse, fête nocturne, drame, volupté et rêve. »
- Michel Le Naour - 

 

 

Son prochain album autour de Saint-Saëns enregistré avec l'Orchestre de Picardie sous la baguette de Benjamin Levy paraîtra le 10 septembre 2021 chez Naïve. Découvrez la vidéo de présentation du disque ici.

Geneviève Laurenceau - Saint-Saëns - Trailer

VIDÉOS

Orchestre Pasdeloup : Chatoiement Oriental - Philharmonie de Paris, Mai 2017.

A.Boisseau et G.Laurenceau interprètent Mozart - Victoires 2016

Code : jules2011

Geneviève Laurenceau & David Bismuth - Paris 1900

Elgar : Salut d’amour op.12

Concert de Nouvel An de l'Orchestre Victor Hugo

TÉLÉCHARGER PDF